🔴 📈 POURQUOI TU DEVRAIS INVESTIR DÈS MAINTENANT !


Le marché boursier augmentera-t-il continuellement ?


En tant qu'investisseurs, il existe une hypothèse selon laquelle, les marchés boursiers augmenteront continuellement , c'est-à-dire que pour une période allant de 20, 30 40 ans ou même plus, vraisemblablement nous y obtiendrions à long terme des rendements positifs. Toutefois est-ce vraiment le cas ?

Pouvons nous investir sans crainte, en estimant que Ceux- ci n’auraient de cesse de croître ?

C'est ce que nous allons examiner dans cet article et dans la vidéo qui s'y réfaire,



1. Les ETF pour parier sur le marché

Quiconque investit en bourse sur le long terme à partir d’ ETF, n'a pas besoin de vérifier la bonne santé des entreprises, car l'investisseur achète un fonds qui est indexé à un indice boursier, c'est-à-dire qui le réplique. De plus, investir dans des ETF va te permettre de ne pas t’en préoccuper dans la mesure où l'indice ne gardera que les entreprises saines financièrement expulsant les autres automatiquement. Comme tu l’imagines, une entreprise a une durée de vie limitée, même si elle peut être centenaire, il peut lui arriver tôt ou tard, d’avoir des hauts et des bas et par voie de conséquence, se retrouver en difficultés et de devoir sortir de l’indice alors que d’autres en meilleure santé y entreront.

2. Fin de la consommation et de l'investissement ?

Pour être saine, l'entreprise doit pouvoir vendre ses biens ou ses services en toute liberté, ce qui n’a pas été le cas ces derniers temps à cause des différents confinements et fermetures forcées, des commerces, dû à la crise du coronavirus qui a paralysé la consommation pénalisant lourdement des secteurs comme la restauration, l’hôtellerie, les voyages ou encore les loisirs, qui ont accusés de fortes pertes avec des croissances quasi nulle. Une bonne activité économique garantit la croissance de l'avenir qui n’est pas prête de s’arrêter puisqu’actuellement nous sommes 8 milliards d'habitants sur terre et qu’il est prévu que nous en soyons 11 d'ici l'année 2100. Sans oublier que, outre les pays développés, de nombreux autres sont actuellement en voie de développement et ont donc un potentiel de croissance fort. En effet, de nombreux pays émergents n'ont pas encore notre niveau. Cela signifie qu’il y a encore un énorme potentiel de croissance au moins jusqu’en 2100.



3. L'importance de l'innovation

En se développant, l'humanité voit émerger de nouveaux secteurs d'activité prometteurs comme ceux relatifs au développement durable et à l'écologie. Ce sont donc de nouveaux vecteurs de croissances qui, utopiques hier, deviennent de plus en plus viables et rentables dans le futur. Qui sait jusqu’où va aller la technologie et l’imagination de l’homme ? En perpétuelle évolution et demande, il est fort à parier que demain nous réserve de belles surprises. Une bonne attitude à adopter pour avoir confiance en l'humanité est d'étudier l'histoire afin de comparer ce qui a été, pour mieux comprendre ce qui sera.


4. La prime de risque

Lors d’achats d’actions, il faut tenir compte de la prime de risque. Elle est une sorte de compensation pour le risque que l'on assume, c'est un retour sur investissement supplémentaire car nous prenons le risque de soumettre une grande partie de notre capital, aux fluctuations du marché, plutôt que de le laisser dormir sur un livret A par exemple. Donc à partir du moment où l'on investit dans des actions, l'on percevra au moins cette prime de risque pour éviter, en cas de chute des rentabilités, de se rediriger massivement vers des placements plus sécuritaire, rendant ainsi l'investissement dans les actions plus attractif. Il ne s'agit donc ni plus ni moins que d'un simple arbitrage. De plus, l'on sait que la rentabilité moyenne sur le long terme de l'investissement boursier se situe aux alentours de 6 à 8%. Certes ce rendement pourrait baisser, mais il restera au moins plus élevé qu'un livret bancaire.


5. Croissance = Rendement ?

Lorsqu'un marché déterminé est saturé et ne génère plus de réelle croissance, il continue d'avoir un business model pouvant générer du cash, ainsi l'entreprise peut décider de verser des dividendes. Certes, les actions ne vont pas se valoriser énormément, mais les dividendes feront que l'on obtiendra malgré tout un retour sur investissement.

Certaines entreprises ont deux manières pour générer et octroyer un rendement : -Soit en investissant dans des projets pour permettre à l'entreprise de croître au maximum, -Soit en distribuant les bénéfices aux actionnaires sous forme de dividendes.

On pourrait donc imaginer un monde où il n'y a plus d'augmentation majeure du prix des actions, mais où l'on bénéficierait systématiquement de dividendes. C’est pourquoi l'on pourrait malgré tout, considérer que la bourse continue de monter, raison pour laquelle, il est important de ne pas tomber dans le piège des graphiques qui prennent en compte ou qui excluent les dividendes. Par exemple, le CAC40 n'a strictement rien à voir selon que l'on prenne en compte ou non les dividendes comme tu peux le voir sur ce graphique :


6. Attention au type de rentabilité


Finalement même si, dans l'avenir, les actions pourraient générer des rendements plus faibles, il ne reste pas moins la classe d'actif la plus rentable sur le long terme et ce, devant n'importe quelle autre catégorie !

Et il ne faut pas oublier que même si l'on pourrait imaginer que demain les rendements des actions seront moins élevés que par le passé, dû notamment à la diminution progressive de la croissance économique mondiale depuis un certain nombre d'années, cela ne signifie pas, qu'il n'y aura plus de croissance, ni même que tu gagneras moins d'argent avec les actions, car il ne faut pas oublier que le taux d'inflation est actuellement historiquement bas et que pour mesurer notre rendement avec un investissement, nous devons y soustraire l'inflation pour obtenir le rendement réel.


Si dans le passé la bourse nous octroyait 8% de rentabilité mais que l'inflation était de 4%, le rendement réel était d'environ 4%.

Si aujourd'hui en revanche, l'on obtient du 5% sur les marchés boursiers internationaux et que l'inflation n'est que de 1%, le rendement réel est toujours de 4%.


Donc l'on pourrait avoir l'impression que notre rentabilité est inférieure au passé, mais étant donné que l'inflation est plus faible, en fait, la rentabilité pourrait être la même.

Plus d'explications dans cette vidéo :


Et rappelle-toi que la différence entre ce que tu es et ce que tu veux être réside dans ce que tu fais, deviens Libre&Riche.


Publications récentes
Regalo Ebook Blog Acabado.png
Réseaux sociaux
  • Icono social de YouTube
  • Instagram_icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Icône sociale
img300x600-1612558519910.jpg
screenshot_20201223_191159.png
Sin título-1.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram

COPYRIGHT © 2021 Libre&Riche

CVG
PLAN DU SITE